Exercice 2 – Hyperportrait

Écriture II Internet : en tant que lieu d’identité, d’énonciation, de publication de soi. [voir la consigne et les textes produits]

Sur des sites d’auteur, la page bio de l’auteur = où comment, en quoi, faire sa bio sur son site, est un positionnement d’auteur, implique de s’énoncer soi et de s’énoncer en tant auteur, implique que la forme soit sienne – faire sa bio c’est aussi faire une fiction (une fiction crédible une fiction admissible dans le contexte éditorial envisagé).

Les bios des auteurs

http://apeineperdue.blogspot.fr/p/qui.html Emmanuel Delabranche

http://jsene.net/spip.php?article85 Joachim Séné

bios de Fred Griot,

de François Bon,

et de Guillaume Vissac sur leur site respectif… (nouveau site Vissac http://www.fuirestunepulsion.net/)

de Anne-James Chaton http://aj.chaton.free.fr/biographie.html

 

écriture 1 – Contrainte formelle : entre 50 et 80 mots, un lien hypertexte tous les 10 mots.

« Écrivez votre biographie en cinquante mots dont au moins dix soient des liens hypertextes.»

appelez moi Agnès.

Je m’appelle Marie Poulet, comme un poulet. Je passe mon temps à broder, à tisser et à faire des photos floues aussi je me m’émerveille de peu. J’aime les livres, je suis une acheteuse compulsive de livres jeunesse, de  roman et de revues. J’aime les voir tous ensemble, les ranger. Ce sont les histoires de chat, de licorne et de culotte qui me plaisent le plus.  

La terre Adélie

Je ne suis pas née en Antarctique mais à Blois, la ville aux milles dragons et aux recettes inouïes.  Très tôt, mon père m’a embarquée dans de folles aventures : courses poursuitesprises de risques inconsidérés ou encore chasse aux varans. Mais j’ai pris ma retraite. Maintenant je dessine, j’ai même un blog, que je ne met jamais à jour car j’ai quelque peu la flemme...

L’année dernière, j’ai eu mon BTS Communication Visuelle haut la main : heureusement, car c’était les deux années les plus difficiles de ma vie, j’ai tout donné ! Depuis, j’ai l’impression de me tourner les pouces continuellement. Mais je le vis bien.

Adèle Silly

MDY

Née à Nantes le 22 mai 1987, j’ai donc 25 ans pour encore quelques mois.

Lectrice acharnée, je suis notamment fan de Harry Potter (pour faire dans l’originalité) et j’écris à mes heures perdues des fanfictions, ainsi que toutes sortes de choses.

Ma Némésis est Bob l’Éponge, que je n’utiliserais même pas pour récurer mes casseroles. Je hais également la téléréalité (et la télé en général).

Ma lubie du moment est une vidéo, que j’aime appeler pipe en bois, que j’ai découverte grâce à What the cut.

À 6 ans j’avais une polaire violette

Aînée d’une fratrie de trois, je n’ai aucun homonyme et je suis née le 20 avril 1993 à Rennes. Je n’ai jamais déménagé sauf pour les études et les stages. J’aime beaucoup les petits dessins, les textes des autres, l’odeur du gazon fraîchement tondu et aussi Romain Duris. À six ans, j’avais une polaire violette, à sept des lunettes et aujourd’hui, j’étudie l’édition jeunesse, dans l’espoir de travailler aux éditions Chocolat! plus tard.

Présentation Lucie

Lucie Taillefer est née à Toulouse il y a vingt et un ans. D’après Google, elle possède cinq homonymes Canadiennes. Celle dont il est question aujourd’hui existe sur internet par son blog, son book, et son compte Viadeo, indispensables, d’après Olivier Ertzscheid, pour espérer trouver un travail dans le monde du graphisme aujourd’hui. Son premier plan de carrière était de s’installer sur la côte Basque vivre d’eau fraîche et de fromage de brebis, mais laisser de côté le dessin aurait été un trop grand déchirement. Cependant elle ne désespère pas de pouvoir, un jour, concilier les deux, et, se console en attendant, en mangeant de la brioche Vendéenne.

Lau’Bio

J’a vu le jour à La Roche-sur-Yon, ville que je dois adorer puisque j’y fais actuellement mes études. Ironie du sort, j’habite actuellement tout près de ce magnifique hôpital qui m’a vue naître… Bref !

Je suis particulièrement douée pour choisir des études qui m’apprendront ce que je ne veux PAS faire ! Arts appliqués ? Jamais je ne deviendrai architecte ! Communication visuelle ? Jamais je ne serai webdesigner ! Au moins, maintenant, je sais que j’adore l’édition jeunesse… Je progresse ! Passionnée par la culture japonaise, je rêve de pouvoir visiter ce délicieux pays. En attendant, je lis des mangas et apprends les hiraganas ! Sinon, vous savez, avant j’étais basketteuse… Mais ça, c’était avant !