Déroulé des cours du trimestre

Cours Info comm option ML année 1 (2017-2018)

(En deux séances, et deux rencontres extérieures – pour cause d’empêchement médical de GB)

(séance 0 – Nos rentrées buissonnières », journée pro à Saint-Philbert de Grandlieu, organisée et animée par GB, à laquelle les étudiants assistèrent.

https://www.mobilis-paysdelaloire.fr/agenda/nos-rentrees-buissonnieres)

Séance 1

I / Présentation d’une action par son rayonnement réseau – un médiateur du livre (GB) ouvre son mur facebook et son fil twitter ; pour constater et mesurer une activité. Le médiateur lit, écrit, prescrit, organise, édite, interviewe, publie, communique – et le web, puis le réseau social en sont le réceptacle et un des lieux de production de cette action de lecture-écriture.

Questions, principes, contenus : Qu’est-ce que la médiation littéraire. Qu’est-ce qu’une identité numérique professionnelle – question sous-tendue : qu’est-ce que les étudiants vont en faire, de leur usage de lecture et publication réseau, dans les années à venir et dès maintenant ? Comment fabriquer cette identité mouvante, perso et pro, qui sera nécessairement au cœur de leur action prè-professionnelle ?

II / Ecriture connectée.

Le constat premier est que chacun ou presque « est » sur un/des réseaux social/aux. Chacun donc y lit et publie. L’écriture en tant que geste réflexif est ici le premier pivot d’une réflexion-action quant à sa présence numérique et aux rapports qu’elle entretient à sa pratique de lecture-écriture. Quelles affinités, quels écarts – et que faire de cet écart, comment le réduire et en quel sens, sont des question ouvertes vers lesquelles cette démarche doit aiguiller.

Exercice simple, un classique d’atelier, en version privée et libre : L’hyperportrait.

(Sur des sites d’auteur, la page bio de l’auteur = où comment, en quoi, faire sa bio sur son site, est un positionnement d’auteur, implique de s’énoncer soi et de s’énoncer en tant auteur, implique que la forme soit sienne – faire sa bio c’est aussi faire une fiction (une fiction crédible une fiction admissible dans le contexte éditorial envisagé). / Les bios des auteurs : http://jsene.net/spip.php?article85 Joachim Séné, bios de Fred Griot, de François Bon, sont exemplaires de ce tissage.

écriture – Contrainte formelle : entre 50 et 80 mots, un lien hypertexte tous les 10 mots.

« Écrivez votre biographie en cinquante mots dont au moins dix soient des liens hypertextes.»)

 

Les textes sont envoyés par courriel.

 

III/ Présentation littéraire : Etude de cas : la rentrée littéraire

 

Cette séance commence par une interrogation, orale, non notée en deux temps. Comme nous sommes en septembre, c’est-à-dire, pour le « monde du livre », en pleine « rentrée littéraire »,
jusqu’à la « semaine des prix début novembre) : un phénomène à la fois éditorial, médiatique et économique : tentons de l’observer ensemble.

Question :
(sans documentation extérieure, non connectée) : « Pouvez-vous citer des titres de la
« rentrée littéraire » dont vous avez eu connaissance, et combien ?

 

Exemple d’une parole informée et improvisée : ma sélection rentrez !

Présentation du projet et du blog rentrez.wordpress.com

 

(séance 2)

IV/ Lecture-rencontre avec Christine Jeanney (au Grand R, novembre 2017)

http://www.legrandr.com/programmation/litterature/article/christine-jeanney

 

(séance 3)

 

V/ Devoir sur table :

Récit d’expérience / rapport d’étonnement : « Vous avez assisté à la lecture de Christine Jeanney au Grand R et/ou à la journée pro « Rentrées buissonnières » à St Philbert. De l’une des deux au choix, faites un récit informatif et subjectif. Détaillé, éclairant pour qui n’y était pas, mais au plus près de vos sensations »

(noté sur 5)

 

VI/ Travail pour l’évaluation : la note de lecture en ligne.

(noté sur 15)

 

Version condensée de ce qui peut s’étirer sur une ou deux journées (à Poitiers, par exemple)/

Le travail se fait dans le brouillon de l’interface wordpress – open office ou autre traitement de texte ne doivent servir que d’instrument de mesure (du nombre de signes) et de copie de sauvegarde.

(noté sur 15)
Version condensée – voir les textes ici https://formationslirecrire.wordpress.com/category/cours-et-ateliers-iut-info-comm-lrsy/2017-2018-info-comm-option-metiers-du-livre-annee-1-semestre-1/evaluation-s1-2017-2018-notes-de-lecture-en-ligne/
écrire une note de lecture d’un livre choisi et lu, la publier en ligne, enrichie de façon pertinente. Ce travail étant noté depuis la publication, les fautes d’orthographe sont laissées…

 

1/ Avec le livre – travail de notation exhaustive de tous les éléments de paratexte, essentiels (titre auteur éditeur etc), et secondaires.

 

2/Avec soi-même – relevé de sensations remémoration des impressions produites par le livre – que les sensations précédent les idées.

 

3/Avec le livre, au plus près du texte – Recopiez un ou des extraits importants, utiles, éclairants sur ce que vous aurez à dire du livre, de ce qu’il vous aura fait. (Ils n’auront pas tous vocation à être repris dans l’article final, du fait du format : 2000/3000 signes).

 

4/Développement – répondez en plusieurs points (au moins deux) à cette question : Qu’est-ce que produit ce livre (sur vous-même, et par extension, potentiellement, « en général ») ? Et comment le produit-il ?

 

5/ Faites une copie du brouillon en word ou open office – par sécurité et pour mesurer le nombre de signes. Faites tenir en 2000 à 3000 signes.

 

6/ Finalisez et mettez « en attente » de publication dans le blog wordpress – deadline 9 janvier 2018

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s