Raphaëlle Giordano, Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, Eyrolles (Marjolaine Poulain)

Site Raphaëlle Giordano : Cette auteur au succès récent sort actuellement son deuxième roman « Le jour où les lions mangeront de la salade verte ». Elle est d’abord écrivain, mais aussi artiste et spécialiste en créativité et développement personnel. Dans ses premiers ouvrages, elle a d’ailleurs écrit une collection de quatre titres, « Mon carnet de coaching 100 % bonheur ». Je vais porter mon attention sur son premier roman.

Ce livre s’appelle « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une ». Il traite d’un thème contemporain qui concerne à mon avis une large partie de la population : la routine. C’est l’histoire de Camille, une femme qui n’est pas à l’aise dans son travail et qui n’arrive plus a communiquer avec son mari et son fils. Mal dans sa peau, elle ne vit pas son quotidien pleinement. Tout change le jour où elle rencontre Claude, « routinologue ». Grâce à cet homme, la chenille se transforme tout doucement et sort de son cocon pour renaître en papillon.

Ce livre peut être lue comme une thérapie. Je l’ai lu sur conseil d’un membre de ma famille. Pour moi, il s’est lu en deux étapes : J’ai ressentis d’une part de l’agacement, et d’autre part, il a su colorer mon été.

Premièrement, l’agacement. La première partie de mon été fut chaotique. Je travaillais et  je m’ennuyais la plupart du temps.  Dans ma lecture j’ai été confronté à la réussite de cette femme : cela me mettait en colère. J’avais la sensation d’être dans Joséphine Ange Gardien où tous les problèmes d’une vie sont résolus comme par enchantement. Cette sensation a bloquée ma lecture et j’ai un peu laissé le livre de côté. Peut-être que me reconnaissais-je dans l’héroïne et n’arrivais-je pas à faire face à mes propres problèmes. Je me suis sentie en compétition avec cette héroïne. Comme toujours, j’ai fais une comparaison. C’est mon mode de fonctionnement.

Ensuite, les vacances en Espagne sont arrivées. Le livre s’est donc retrouvé dans mes bagages et est parti à la plage avec moi. Ma vision sur ce livre s’est alors éclairée : ne voyant plus les choses de façon péjoratives, j’ai constaté à quel point ce livre était lumineux, comme le temps ensoleillé au bord de la Méditerranée. Certains des passages du livre ont été marquants : Par exemple, lorsque Claude enseigne à Camille « la méthode SMART » pour atteindre facilement un objectif. Cela signifie « S pour Spécifique, M pour Mesurable, A pour Atteignable, R pour Réaliste, T pour temps ». Ou encore lorsque Camille commence son « Cahier des engagements » : « Cahier des engagements : encore une idée de Claude pour m’impliquer davantage dans mes résolutions et éviter que je flanche ! ». Elle commence ensuite son « Carnet du positif », et Claude lui explique ce que c’est : « Achetez-vous un petit répertoire téléphonique et notez-y, par ordre alphabétique, vos petits et grands succès, vos petites et grandes joies ».

On peut même retrouver à la fin du livre un « Petit vade-mecum de routinologie » qui nous explique comment sortir du cercle-vicieux de la pensée négative pour atteindre le cercle-vertueux de la pensée positive. Pour moi ce livre à finalement été un mode d’emploi pour voir la vie en rose. Il est d’une grande positivité et est un bon moyen de se motiver à faire plus de choses. Peut être faut-il le lire dans un environnement positif pour en apprécier toute la gaieté.

POULAIN Marjolaine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s