Les réseaux sociaux et la littérature ?

On ne peut pas vraiment dire que je publie beaucoup sur la littérature, que ce soit avec des amis ou publiquement. Sur mon mur Facebook : 2 posts, c’est tout. « Lettre à ma fille » de Le Clézio écrite après les attentats contre Charlie Hebdo, et un concours pour gagner un livre de Harlan Coben.À part ça, rien. Pas même sur Twitter. Seulement une dizaine d’abonnements liés à la littérature, mais pas de tweets ou retweets. En fait Twitter, je n’y vais que très rarement…

Cependant, je fait partie de pas moins de 13 groupes sur les métiers des bibliothèques (Tu sais que tu es bibliothécaires quand… ; Professionnels des bibliothèques ; Brèves de bibliothécaires en service public et bien d’autres encore). Sur ces groupes, je ne publie que rarement, ou alors pour poser une question ou demander de la documentation qui a été publiée et qui peut être partagée. En fait, je lis beaucoup les publications des différents groupes. J’irai même jusqu’à dire que je passe les ¾ de mon temps sur Facebook pour lire les différents avis littéraires, les anecdotes que connaissent certains professionnels, les conseils qui peuvent être donnés… En fait, c’est plus un moyen de toujours plus me professionnaliser qu’autre chose.

Ce que j’écris sur les réseaux sociaux en rapport à mes pratiques de lecture ? Du coup pas grand chose, pour ne pas dire rien. Mais je prends des avis, je lis les conseils qui sont publiés. Je glane des informations à droite à gauche pour toujours avoir un champ plus large de mes connaissances littéraires. En fait, ces groupes étant des groupes composés quasi uniquement de professionnels du livre, des bibliothèques majoritairement, ils me permettent d’avoir des avis plus professionnels que des simples « c’est bien » ou « c’est nul ». Si les publications me paraissent intéressantes d’un point de vue professionnel, je peux liker, ou pas. Ca dépend de l’humeur. Les articles, ils peuvent bien me plaire tout comme ils peuvent me déplaire, mais je découvre et je crois qu’au final, c’est ça que je cherche. Pourquoi ne pas republier ensuite sur mon mur ? Je ne sais pas vraiment… Peut-être que je me dis que les livres, par rapport à mes « amis », ça n’en intéresse que très peu : alors quel intérêt de publier sur mon mur ? Autant en parler et en avoir des informations sur un espace où je serai sûre que ça intéressera…

Gwendoline

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s