Inventaire et bol de lait

Petit déjeuner, connexion à Internet. C’est toujours fastidieux car en réalité je n’ai pas Internet. Je suis la honte de ma génération. Je me connecte sur le réseau SFR wifi public par la box de mon voisin. Heureusement, il vient de revenir de vacances et a allumé sa box, quel soulagement. Je dépéris quand il n’est pas là, car je capte très mal le réseau FreeWifi, pauvre de moi. J’arrive sur la page d’accueil Hotspot de SFR. J’y rentre les identifiants de mon copain pour me connecter. Je suis un vrai parasite, voire même un pirate, cache œil, jambe de bois et sabre entre les dents assurés.

Je fais ma tournée : Gmail, Outlook. Tiens, je n’ai pas de nouveau mail. Mais pourquoi donc est-ce que j’insiste et vais voir tous les matins ? Alors je continue ma tournée : Facebook, trois notifications, super ! Elles sont inutiles, je suis déçue, c’est Nicolas qui m’invite à jouer à un jeu de dragon débile et moche, ou quelque chose dans le genre. Je suis habituée, je me contente d’un haussement de sourcil et passe à autre choses. DeviantART, quelques nouveautés, des illustrations que j’enregistre en me disant « J’atteindrais jamais ton niveau. Sacré toi. », c’est parfois décourageant alors je me console en mangeant mes céréales de plus belle. Le bol est fini, je pars le mettre dans l’évier et je continue : mon blog sur blogger, les statistiques. Encore un Ukrainien et dix allemands. Un des grands questionnements de ma matinée est toujours de me dire « mais comment diable sont-ils arrivés sur mon blog ? », enfin, il est des questions qui jamais ne trouveront de réponses. Et je continue. Là, c’est le moment où je réalise que j’ai oublié d’aller voir la boîte mail de l’IUT. Elle est nulle, pleine de spam des évènements de l’université de Nantes auxquels, bien évidemment, je n’irai jamais. Je les supprime en marmonnant, lassée, et je repars.

Ça y est, nous sommes en cours. Je me demande comment le ou la prof peut parler autant. Que diriez-vous d’un verre d’eau ? Cela ne vous ferait pas de mal. Une pause, non ? Non. Facebook. Quelqu’un qui s’ennuie m’a-t-il envoyé un lien sympa pour passer le temps ? Oui tiens, Noémie, on peut toujours compter sur elle.

Midi a sonné, je mange et refais ma tournée, parce qu’il faut bien s’occuper les yeux. Mes mails, hallelujah il y a du nouveau ! Vous avez un nouveau commentaire sur votre blog, n’oubliez pas de venir faire les soldes à Cache Cache, regardez ! un nouvel arrivant sur RS Doublage, vous êtes abonnée à notre newletter cela vous intéresse sûrement. Facebook, Deviantart, nada.

Je ne sais plus trop quoi faire, alors je refais une autre tournée : la tournée approfondie spéciale « j’ai du temps à perdre ». Et ça commence par les blogs BD. Boulet, où trouves-tu le temps de dessiner et poster tout ça ? Je ricane. Blog suivant. Trondheim, tu n’as pas as eu de moment pour dessiner quoi que ce soit de nouveau. Ok, ça je comprends, mais je n’en suis pas moins déçue. Cha, rien de neuf. Tyffany Ford, déserté. Fini les blogs BD, je passe aux séries d’un clic assuré. MyEpisodes.com, quels nouveaux épisodes de mes séries sortent aujourd’hui ? Un nouveau Big bang theory, gardons-le au chaud pour ce soir. Je fais un petit tour dans la rubrique « le temps que vous avez perdu » de MyEpisodes, il y est écrit que j’ai officiellement passé 2 mois, 3 semaines, 4 jours, 10h et 24 minutes à regarder des séries. Si seulement il savait que la plupart des séries qui sont écrites ici, je les ai regardées 2 fois… Il me dirait au moins « vous avez passez 4 mois complets de votre vie à regarder des trucs. Je ne juge pas, mais vous devriez avoir honte », c’est sûr. Heureusement, il n’en sait rient. Non sans songer que je perds quand même sacrément mon temps dans cette existence, je passe à autre choses, skip.

L’écran noir, mon ordinateur est en veille.

Je suis rentrée chez moi, et je mange encore des céréales, alors je recommence ma tournée. Gmail, quel suspense à chaque ouverture… Je ne m’en sers que pour les choses officielles et importantes, du style les stages ou les choses professionnelles et les locations d’appartement. Il n’y a jamais rien, alors rassérénée je passe à Outlook encore. Là, pas de pression, je n’y reçois que des bêtises. Facebook, Deviantart. J’ai fini, et c’est le moment de la journée dont j’ai le plus honte : je lance une partie de Crystical, un jeu tout pourri en ligne. On joue contre un adversaire, je m’amuse à regarder leur nationalités : allemand, italien, et tellement, tellement de polonais. Les polonais ont la fièvre des jeux en lignes. J’ai des origines polonaises, rassurons-nous en nous disant que c’est pour cela que je traîne ici. Jusqu’à épuisement ou lassitude extrême, je joue. Puis j’arrête. Internet, c’est bon pour aujourd’hui.

Adèle Silly.

Mais nous sommes sur Internet, je vous en prie appelez-moi Petrolkiwi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s